Cueilleur d'essaim

Essaim d'abeilles posé sur un troncSOS essaim...

Vous avez trouvé un essaim posé dans votre jardin ou à proximité et vous souhaitez faire appel à un apiculteur pour le recueillir?

N'ayez pas peur, un essaim n'a pas un comportement agressif. Balisez le secteur, évitez d'approcher, notamment avec des engins à moteur (elles n'apprécient pas les vibrations!)

Il y a probablement un apiculteur près de chez vous. Si vous n'en connaissez pas mais que vous habitez l'une des communes adhérentes* du SIARNC (ou résidez à proximité), appelez le correspondant apiculture du SIARNC: Alban au 06 71 84 95 40 ou Thiérry au 06 51 37 49 83.

En cas d'indisponibilité du SIARNC, vous trouverez des coordonnées d'apiculteurs des Yvelines sur le site du Syndicat Interdépartemental des Apiculteurs de la Région Parisienne (SIARP).

*communes adhérentes: Bazoches-sur-Guyonne, Galluis, Jouars-Pontchartrain, Le Tremblay-sur-Mauldre, Les Mesnuls, Mareil-le-Guyon, Méré, Montfort-l’Amaury, Neauphle-le-Château, Neauphle-le-Vieux, Saint-Germain-de-la-Grange, Saint-Rémy-l’Honoré, Saulx-Marchais, Villiers-le-Mahieu,  ou Villiers-Saint-Frédéric

Abeilles sur un cadre d'apicultureLe correspondant apiculture du SIARNC fera de son mieux pour vous conseiller et si possible venir proposer un habitat sûr et confortable à l'essaim que vous aurez signalé.

En premier lieu, il vérifiera avec vous la localisation de l'essaim et sa nature, car le SIARNC n'est pas équipé pour un nid de guêpes, et encore moins de frelon, qui nécessitent une équipe d'intervention spécialisée.Essaim posé sur une branche de pin

Essaim L'essaimage est un phénomène naturel en saison, d'avril à juin pour l'essentiel. En deux mots, lorsque la population devient trop importante, la colonie d'abeilles se scinde et une moitié des effectifs s'en va trouver un nouveau lieu d'installation.

Une reine, entourée d'une cohorte d'ouvrières, va ainsi se déplacer, restant rarement plus de 24h au même endroit, jusqu'à trouver le site adéquat pour former une nouvelle colonie.

L'apiculteur vient gratuitement, et surtout délicatement,  récupérer l'essaim dans une ruchette, afin de l'installer au rucher ou de le proposer un un collègue ayant besoin d'un nouvel effectif. Le SIARNC s'engage à respecter la charte du cueilleur d'essaim de l'ADAIF.

Il est important de privilégier la proximité. En juste récompense de son signalement, l'appelant aura l'assurance de contribuer à la sauvegarde des abeilles et recevra un pot de miel.