Le métier de la collecte et du transfert des eaux usées

Réseau séparatif

Réseau d'assainissement séparatif Le réseau "séparatif" permet de collecter les eaux usées issues des utilisations domestiques de l'eau potable (WC, salle de bains, cuisine, buanderie, etc.), et les eaux pluviales (eaux de ruissellement et toitures, de surverse de mare, de drainage, etc.) dans deux collecteurs distincts. Au contraire, le réseau est dit "unitaire" lorsqu'un seul collecteur recueille les deux types d'eau.

Sur place, tout n'est pas toujours aussi évident, car le réseau est parfois le fruit d'une histoire et de contraintes techniques complèxes. Par exemple:

  • s'il n'a été construit qu'un collecteur «eaux usées», la présence d'un seul collecteur ne veut pas dire qu'il s'agit d'un réseau unitaire. Dans ce cas, les eaux pluviales devant être gérées à la parcelle ou évacuées en surface (fossé).
  • Dans une même rue peuvent se succéder, voire être présents sur une même portion de voirie, des collecteurs d'eaux usées, d'eaux pluviales et un collecteur unitaire. C'est rare, mais celà peut se produire dans certains bourgs anciens.

Les canalisations d'eaux usées du SIARNC ont un diamètre de 200 mm pour la tête de collecte, jusqu'à 600 mm pour l'émissaire intercommunal dans sa partie aval.

La séparation des eaux est indispensable au bon fonctionnement du système "séparatif" car le collecteur d'eaux usées est incapable de faire face aux débits pluviaux. De même, la station d'épuration si elle devait être dimensionnée pour le débit de pointe pluvial serait énorme, et économiquement inacceptable.

Réseau unitaire

Réseau d'assainissement unitaire Le réseau unitaire permet de collecter dans une seule canalisation les eaux usées, issues des utilisations domestiques de l'eau potable (WC, salle de bains, cuisine, buanderie, etc.), et les eaux pluviales (eaux de ruissellement, de toiture, de surverse de mare, de drainage, etc.). Au contraire, le réseau est dit "séparatif" lorsque deux collecteurs recueillent séparément les deux types d'eau.

Le réseau unitaire peut être équipé de bassins de stockage pour écrêter les débits. Au SIARNC, ces capacité tampon sont réalisées en entrée de station d'épuration. Par ailleurs, des déversoirs d'orage pour permettre le débordement "contrôlé" des débits excédant la capacité d'évacuation des collecteurs unitaires.

Les canalisations unitaires ont un diamètre minimum de 300 mm.

Remarque: si dans votre rue il n'y a qu'un tuyau et que son diamètre est inférieur à 300 mm, ce n'est pas un réseau unitaire, mais un réseau séparatif avec seulement le collecteur Eaux Usées (EU)!

Gestion des eaux pluviales

La collecte des eaux pluviales du domaine public est à la charge du budget communal.

Toutefois, lorsque le réseau est "unitaire" et collecte eaux usées et pluviales dans un seul collecteur, le SIARNC gère la canalisation et donc indirectement les eaux pluviales. La commune participe alors aux frais d'entretien du collecteur unitaire.

Même lorsque le réseau est unitaire, il est demandé à ce que les eaux usées et pluviales soient collectées séparément à l'intérieur des propriétés, pour faciliter la déconnexion des eaux pluviales le cas échéant et pour ne pas apporter d'eaux pluviales supplémentaires au collecteur quand une solution à la parcelle peut être trouvée.